06 AVRIL : DEBUT DE TRANSMISSION



SAMEDI 06 AVRIL

Avataria investit la place Chavanelle le temps d’une journée (11h-18h). Autour de la présentation d’Usinette, de leur projet "Micro/macro sillons" et des imprimantes 3d, des stands d’infos sont proposés ainsi qu’une zone de gratuité et d’échanges, le tout accompagné d’une "bouffe gratos".

Durant toute la journée, venez également vous initier également aux joies du circuit bending : AxDelbor et Jean Bender, membres du collectif HAK lofi RECORD vous permettront de vous familiariser avec les bases du détournement de jouets.

Amenez vos vieux jouets à pile, tout le matériel nécessaire à une auscultation et aux éventuelles modifications sera présent sur place. Vous pourrez ainsi repartir avec des jouets aux sons inédits ou de nouveaux instruments de musique (atelier ouvert à tous, dés 6 ans).

Nous vous invitons ensuite à nous retrouver à partir de 19h30 à la Gueule Noire pour un concert "prix libre" avec :

Set de sillons chauds fraichement imprimés, Usinette joue sa dernière production de disques réalisés avec son imprimante 3D "mutante". Au programme : variations brutes de mini sillons, ouverts, fermés, à mono ou à multi-spirales ; venez écouter le chant de l’Acrylonitrile Butadiene Styrene excité. Instruments préparés, inventés ou détournés. Le duo officie depuis quelques dates maintenant, leurs improvisations restent basées sur les phénomènes d’entropie au cœur du circuit. Performance ouverte aux participants à l’atelier de la journée (place Chavanelle), à celles et ceux qui le souhaitent.
Super Jean François Plomb est artiste sonore. Il s’intéresse depuis une quinzaine d’années aux automates et au mouvement réel en art. Après des expériences d’installations sonores automatisées, il s’est progressivement orienté vers des projets plus performatifs et musicaux à base de moteurs, d’objets de récupération et d’instruments fabriqués. Ses divers projets sont axés autours de l’objet détourné et de l’autodidaxie. L’acharnement à réinventer des systèmes mécaniques simples sans aucune formation en la matière, avec des objets et des matériaux souvent jugés inaptes, est une contrainte voulue lui permettant de réaliser des machines fragiles, chaotiques ou relativement inefficaces, c’est-à-dire tout ce que ne doit pas être une machine a priori. Des machines sensibles. (...) Pied Gauche est né d’une envie de revenir à une énergie plus rock que ses autres projets. N’étant ni batteur ni bassiste, il a commencé à automatiser une grosse caisse pour lui faire taper la rythmique grâce à un moteur d’essuie-glace, puis une basse s’est greffée sur ce robot. Aujourd’hui, il s’agit de deux toms basse mécanisés, et la basse automatique à une corde est conservée. Une seconde guitare basse à trois cordes est jouée. Un amortisseur vibrant et un projecteur super8 viennent compléter l’orchestre. Le résultat est un krautrock bruitiste hypnotique et masturbatoire à une note (ou presque) répétée jusqu’à tétanie du bras droit. La performance peut durer jusqu’à une demi-heure.

[AVATARIUM #14] PROGRAMME COMPLET / RENSEIGNEMENTS


 

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0